Smiling girl walking in the street

La semaine dernière, la pollution de l’air en région parisienne a fait les gros titres. Si on en parle moins en temps normal, elle reste bien présente et dangereuse partout en France. C’est un désagrément silencieux bien connu des citadins. Votre système respiratoire n’est pas le seul à subir ses effets néfastes. Votre peau, vos yeux et vos cheveux sont également touchés.

La pollution, ce nuisible invisible

Lors d’épisodes de pollution, un grand nombre de particules de monoxyde de carbone circule dans l’air. Lorsqu’on les respire, elles se fixent sur les globules rouges qui ne peuvent plus transporter l’oxygène vers les tissus comme la peau, par exemple. Ce phénomène s’appelle l’hypoxie tissulaire et il cause un vieillissement prématuré de la peau. C’est ce que l’on observe chez les fumeurs dont le tabagisme fait assimiler ce gaz.

Les autres gaz présents dans un air pollué, comme le monoxyde d’azote, l’ozone, le dioxyde de soufre peuvent provoquer des irritations. Ce dernier, particulièrement, est responsable d’une dégradation du film hydrolipidique de la peau. Ce film est une protection cutanée naturelle composé de sueur, de sébum et de cellules de peau. Malgré une composition peu appétissante, son rôle est primordial. C’est lui qui empêche notre environnement d’agresser notre peau. Son altération entraine donc une encore plus forte sensibilité de l’épiderme à la pollution.

Parmi tous ces maux, la pollution est également néfaste pour les cheveux. Les particules fines et les poussières se fixent sur les cheveux et provoquent leur ternissement. Le cuir chevelu devient trop sec ou trop gras selon les types de peau, les écailles des cheveux s’ouvrent, le cheveu est fragilisé.

Les yeux souffrent eux aussi de la pollution. Les oxydes de soufre provoquent un assèchement des yeux. Picotement, brûlures et douleurs sont autant de symptômes qui indiquent que la pollution affecte votre santé. Des indices que vous devez écouter attentivement.

Des solutions pour vous protéger

Tout le monde ne peut pas s’enfuir à la campagne le temps d’un weekend pour se ressourcer et prendre un grand bol d’air frais. Heureusement, d’autres solutions existent pour prendre soin de soi et de son corps. Quelques conseils simples à suivre permettent de diminuer les désagréments liés à la pollution. Pensez à vous démaquiller tous les soirs. Cela permet à la peau de votre visage de respirer à nouveau après une journée en apnée au milieu des pots d’échappement. L’hydratation est elle aussi primordiale. Elle permet à la peau de rétablir son pH et de reformer son film hydrolipidique. D’ailleurs, une grande variété de crèmes anti-pollution existe.

Pour lutter contre l’assèchement de vos yeux, utilisez du sérum physiologique. Certains sont même spécialement conçus pour apaiser les yeux des agressions liées à la pollution. Si vous portez des lentilles, n’hésitez pas à remettre vos lunettes lors des épisodes de forte pollution. Elles ont naturellement tendance à assécher l’œil ce qui diminue encore les défenses de l’œil.

Les shampooings détoxifiants sauront contrer les effets de la pollution sur vos cheveux. Ils sont spécialement conçus pour faire briller les cheveux ternis par la pollution. Ils lavent la fibre tout en la protégeant des agressions extérieures. Ensuite, vous pouvez poser un masque protecteur sur votre cuir chevelu. Essayez tout de même de ne pas vous laver les cheveux plus ou moins souvent que d’accoutumée. Votre cuir chevelu est habitué à une certaine fréquence de lavage. La modifier pourrait le rendre plus gras ou plus sec.

Et vous ? Comment faites-vous pour protéger votre corps de la pollution ? Avez-vous des astuces à partager ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*